Le Synode des jeunes est ouvert !

Ou tout au moins le synode sur « les jeunes, la foi et le discernement vocationnel » ! Pour cette première journée, on peut noter l’émotion du pape François en accueillant, pour la première fois lors d’un synode, deux évêques chinois ainsi que ses deux prises de parole : son homélie et son discours d’ouverture.

« Le vœu du Pape en ce Synode est donc qu’à la croisée des rêves et espérances, les jeunes soient «stimulés et accompagnés» pour ne jamais cesser «de prophétiser».

Faisant ensuite allusion à la propre jeunesse des pères synodaux qui, pour beaucoup, eut lieu à la fin du Concile Vatican II au beau milieu des années 1960, le Pape a emprunté ces mots au poète romantique allemand, Friedrich Hölderlin (1770-1843): «que l’homme conserve ce qu’il a promis lorsqu’il était enfant». » (Lire l’homélie de la messe inaugurale

Pour le discours d’ouverture, le pape a donné sa définition du synode, indiqué quelques-uns de ses grands enjeux et a dit vouloir faire « ressusciter une aube d’espérance ». C’est à retrouver plus complètement par ici >>