À tu et à vous

Claude Duneton (1935-2012) chroniqua délicieusement sur cette particularité française…

Remarquons que les couples voussoyants disposent d’un avantage dont les autres sont dépourvus: au moment des effusions intimes le soudain passage au tu amplifie délicieusement l’érotisme (cela étant, on ne dispose pas de données précises, car peu de linguistes se glissent en tiers dans un lit conjugal).