Une patate au Vatican

Dans les très studieuses assemblées du Vatican, jeudi 5 juillet, Marie-Hélène Lafage a brandi cette pomme de terre, rapportée de Lyon, lors d’un atelier de la conférence mondiale sur le changement climatique voulue par le pape François. « Je l’ai fait avec l’idée de montrer l’importance de mener des actions concrètes dans l’Église », explique au Progrès la vice-présidente de l’association lyonnaise Les Alternatives catholiques.