Je veux être Bernanos ou rien !

Où l’on apprend que Gaultier Bès craint de ressembler à un imbécile…

À vous relire, je me trouve presque toujours d’accord avec vous. Et pourtant, bien plus souvent qu’il ne faudrait, je crains de ressembler à l’un de ces imbéciles, sinon de ces imposteurs, à qui vous avez consacré quelques traits fameux ! C’est que chez vous la colère n’est jamais narcissique ; elle ne vire jamais au ressentiment : elle n’est que l’envers d’un amour débordant, irrésistible.