Qu’est-ce qu’un pallium ?

Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris, recevra le pallium vendredi 29 juin prochain au Vatican (celui-ci lui sera toutefois imposé solennellement par le nonce apostolique en France en septembre seulement). Mais qu’est-ce qu’un pallium ?

« Brodées sur la laine blanche du pallium, six croix de soie noire. « Elles symbolisent les plaies du Christ en croix », explique le P. Norbert Hennique, liturgiste et vicaire à N.-D. de l’Assomption de Passy (16e). Comme nombre d’ornements liturgiques, le pallium est issu d’une tradition vestimentaire antérieure à la tradition chrétienne. « Ce “manteau”, d’origine grecque, adopté par les Romains, était une pièce de laine dont on se drapait de diverses façons, ajoute le prêtre. Au fil du temps, le pallium, porté par les archevêques métropolitains dès les premiers siècles de l’Église, a évolué en une bande de tissu placée sur les épaules, par-dessus la chasuble. »

(…) « Car le pallium symbolise la communion de l’Église locale avec le successeur de Pierre : chaque archevêque est appelé à entretenir un lien de communion avec le siège de Pierre, comme avec les autres évêques de sa province ecclésiastique. Pour autant, il n’a pas d’autorité sur la gouvernance des diocèses autres que le sien. Le pallium n’est pas un signe de supériorité.  »

Lire l’article complet  dans Paris Notre-Dame