On a dit qu’il s’était sacrifié, c’est tout l’inverse

Entretien avec Sonia Mabrouk, à l’occasion de la sortie de son roman sur les enfants français du djihad, Dans son cœur sommeille la vengeance :

Pour Houellebecq, Michel Onfray, et d’autres, c’est la fin programmée de la civilisation judéo-chrétienne. Je pense que les valeurs de cette civilisation ne sont pas sa faiblesse, son talon d’Achille, mais sa force. Un exemple concret : Arnaud Beltrame. On a dit qu’il s’était sacrifié. C’est tout l’inverse. C’est une véritable mission, une mission de vie. Il a opposé au terrorisme un vrai projet, un projet de spiritualité. Le Général de Gaulle disait : « Quand nous mourons, nous allons vers la vie ». Je pense que c’est ce qu’a fait Arnaud Beltrame. Il a puisé dans ses valeurs chrétiennes.