Tensions ravivées chez les catholiques du Congo

La trêve annoncée par le CLC (collectif laïc de coordination), soutenu par l’Eglise catholique, a pris fin au Congo. Il annonce la reprise des manifestations contre le pouvoir en place et pour la tenue d’élections démocratique. Le Président Joseph Kabila a en effet terminé son deuxième mandat depuis décembre 2016. Le CLC se dit préoccupé par l’organisation des élections de décembre, qu’il juge trop incertaine, rapporte le Figaro.

Une situation qui pourrait ouvrir une nouvelle période de tensions pour les catholiques du Congo.

Source photo : John Wessels (AFP), dans la Croix