Une ville en deuil pour le décès d’une religieuse…

Ce n’est pas tous les jours qu’une ville annonce sur son site le décès d’une religieuse en France ! C’est pourtant ce qui se passe à Dieppe, après la mort à 103 ans de Sœur Agnès-Marie :

Une figure, un symbole, une mémoire qui dépasse très largement sa personne modeste et réservée. Les Dieppois pleurent Sœur Agnès-Marie qui vient de s’éteindre à l’âge de 103 ans. Jeune religieuse entrée dans les ordres en 1936, Agnès-Marie Valois s’est singularisée par son courage au cours du Raid anglo-canadien du 19 août 1942 en portant secours aux blessés, défiant si besoin l’autorité de fer des nazis occupant le territoire pour apporter les premiers soins aux blessés.

Depuis cet épisode héroïque, la figure de Sœur Agnès-Marie représentait un véritable symbole aux yeux des Dieppois, mais aussi des vétérans du Raid dont certains lui devaient la vie, parmi les 6 000 soldats engagés, dont 5 000 Canadiens.

« Dieppe perd une grande dame de notre histoire, notre émotion est immense et nous préparons pour mardi prochain un hommage à la hauteur de son courage et de son engagement qui lui a valu de nombreuses décorations dont celle de citoyenne d’honneur de notre ville », déclare Nicolas Langlois, maire de la ville qui a fait mettre immédiatement les drapeaux en berne sur les édifices municipaux.