Evangélisation de fauteuil

Révez pas, évangéliser depuis son fauteuil, ça ne marche pas !

Commentant hier la première lecture (Ac 8, 26-40) où Philippe est poussé à se mettre en marche par l’ange du Seigneur, le pape a souligné que si les persécutions ont dispersé les disciples, cependant elles leur ont permis « d’aller au-delà ». « Comme le fait le vent avec les graines des plantes, il les transporte et les sème, c’est ce qui est arrivé ici : ils sont allés plus loin, avec la semence de la Parole, et ils ont semé la Parole de Dieu… Ce passage des Actes des apôtres est d’une grande beauté… C’est un vrai traité d’évangélisation. Ainsi évangélise le Seigneur. Ainsi annonce le Seigneur. Le Seigneur veut que nous évangélisions ainsi. » Dans la première lecture en effet, l’Esprit Saint appelle : « “Lève-toi et va’”. Lève-toi et va à cet endroit. Il n’existe pas d’évangélisation “de fauteuil”. “Lève-toi et va’”. En sortie, toujours. “Va”. En mouvement. Va là où tu dois dire la Parole. »

« L’évangélisation n’est pas un plan bien fait de prosélytisme, a-t-il poursuivi : “Allons là et faisons des prosélytes…” Non… C’est l’Esprit qui te dit comment tu dois parler pour apporter la Parole de Dieu, pour porter le nom de Jésus. » Pas de « Vademecum de l’évangélisation » qui tienne, mais il faut de la « proximité », il faut « regarder ce qui se passe », c’est-à-dire partir « de la situation », pas d’une « théorie ».

Zenit