Le coup de gueule du chef

On pourrait ajouter qu’en plus du danger pour la santé des consommateurs, les « salopards de lobbyistes » dénoncés par le chef triplement étoilé Marc Veyrat, nous font aussi assumer un coût social non négligeable. Cf. Laudato Si, 134.