La joie d’étudier !

Récemment, le Pape a publié une nouvelle constitution apostolique intitulée Veritatis gaudium (la joie de la vérité) sur les universités et facultés ecclésiastiques. C’est un document important, à lire en particulier si vous êtes étudiant, enseignant et/ou chercheur dans une fac de théologie…

Comment ? Vous n’êtes pas concerné ? « L’exigence prioritaire aujourd’hui à l’ordre du jour est, en effet, que tout le Peuple de Dieu se prépare à entreprendre avec esprit une nouvelle étape de l’évangélisation. Cela demande un processus résolu de discernement, de purification et de réforme. » dit le pape…

Nous sommes quelques-uns au Samaritain à être étudiants en théologie, à croire que, comme le dit le texte : « Il est aujourd’hui toujours plus évident qu’il y a besoin d’une véritable herméneutique évangélique pour mieux comprendre la vie, le monde et les hommes ; non pas une synthèse, mais une atmosphère spirituelle de recherche et de certitude basée sur les vérités de la raison et de la foi. »

Il ne faut plus attendre. En France nous comptons des facultés de théologie d’immense qualité, quelles que soient les régions : l’ICP à Paris, l’UCly à Lyon, l’ICT à Toulouse, ou encore la catho de Lilles, l’université de Strasbourg… Vous avez encore le Centres Sèvres, des jésuites à Paris, que notre contributrice Zabou connait bien pour y étudier, et l’excellente faculté de théologie de l’UCO à Angers que je fréquente maintenant depuis 4 ans.

Vous ne pouvez pas vous déplacer ou vous aménager des journées d’études sur un campus ? Vous avez encore la solution des études à distance, que certaines de ces facultés proposent, comme celle de l’ICT avec laquelle étudie Laurence, ou encore l’université en ligne Domuni Universitas, avec laquelle j’ai la joie aussi d’étudier, en lien cette fois avec l’université de Louvain en Belgique. Bref, des tas de solutions qui n’attendent que vous pour, cette fois, vous sentir concernés par cet appel renouvelé de l’Eglise à fortifier votre intelligence, éclairer votre volonté, le tout « dans un esprit ouvert et à genoux ».

Et, si vous n’êtes pas catholique, ou même pas croyant du tout, ça marche aussi ! En prime, une petite vidéo de l’UCO :