Heureux temps où le sens serait un atout

Il paraît loin, le temps des conseils prosaïques d’orientation. « Passe ton bac d’abord », « trouve la filière qui rapporte », « subviens d’abord à tes besoins », « ne perds pas une année, les autres ne t’attendront pas ». Sans qu’ils soient tous farfelus, vous les regretterez peut-être plus tard, bien chers jeunes (comme qui dirait s’il était un pape polonais, ce qui témoigne du fait que l’auteur de cette brève ne l’est plus, jeune). Profitez de ce que ce temps offre probablement de meilleur et, parmi tout cela, le fait qu’une expérience humanitaire soit appréciée dans un cursus. Engagez-vous, qu’ils vous disent !

Lire l’article du Monde