Le retour du bourdon de Guilers, 176 ans plus tard

L’église paroissiale Saint-Valentin de Guilers (Finistère) aura attendu 176 ans pour recevoir enfin la cloche qui lui était destinée. Le Parisien raconte l’histoire de cette cloche, fondue à Brest en 1814 avant de se perdre en route – aussi invraisemblable cela puisse-t-il paraître pour un bourdon de 300 kg – puis de réapparaître dans les biens familiaux d’un particulier breton.

Si, aux yeux de Dieu, mille ans sont comme un jour, cette cloche n’aura donc perdu que quelques heures en chemin. A moins qu’elle n’ait fait un trop long détour par Rome…

A lire : Finistère : la cloche en bronze arrive… 176 ans après