Prix de la BD chrétienne : un lauréat… et un coup de cœur !

Tous les ans, en janvier, a lieu le Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême. En même temps, un jury remet le prix de la bande dessinée chrétienne. Pour sa 32e édition, ce prix a été attribué à John Bost, un précurseur de Vincent Henry et Bruno Loth (Editions La Boîte à Bulles). Le prix sera remis le 25 janvier à l’église Saint-Martial d’Angoulême.

Pionnier de l’action sociale, John Bost créa au XIXe siècle l’un des premiers centres d’accueil des défavorisés de tous âges, qu’ils soient orphelins, simples d’esprits, épileptiques… Ces infortunés trouvèrent refuge aux asiles de La Force fondés près de Bergerac par ce pasteur d’origine suisse et ses paroissiens gascons.
Le portrait du protestant français le plus emblématique du XIXe siècle dont l’oeuvre contribua à changer le regard posé sur les personnes. Une biographie riche et captivante, retraçant aussi un milieu et une époque.

Plus inattendu peut-être, le Jury a aussi décerné une mention spéciale à Zep (le papa de Titeuf) pour Un Bruit étrange et beau.

Cet album est un réjouissant conte philosophique, une oeuvre de contemplation religieuse et poétique, avec des citations sur le doute et sur la foi. Une approche singulière d’une vocation et vie de moine, un combat spirituel qui dure toute une vie.