Churchill patriotique ?

Les Heures sombres, un film de Joe Wright sur Winston Churchill.

« Le film s’achève sur une phrase magnifique, en commentaire d’un prodigieux discours au Parlement : ‘Il a mobilisé la langue et l’a envoyée au combat’, constate, rageur, un Halifax vaincu — mais finalement convaincu. Oui, l’issue de la guerre s’est jouée sur de la rhétorique. Et voir Churchill se référer à Cicéron pour alimenter sa hargne anti-nazie n’est pas rien, dans un pays — la France — qui a fait du latin une rareté anthropologique ».

Jean-Paul Brighelli