Merci Morris (CO2)


Via La part du Colibri, cette nouvelle pour un avenir peut-être moins sombre que nous le prédisent certains : Paris teste une nouvelle forme de colonne Morris, qui devrait capturer le CO2 de l’air, via des micro-algues. L’information n’est certes pas de toute première fraîcheur puisqu’elle était développée dans un article de Sciences et Avenir d’avril dernier, mais il n’y a pas d’heure limite pour espérer.