Coffee-shop et service joyeux

« ‘Avec des amis, on proposait à des personnes handicapées de larguer leurs différences et de passer des journées en mer. On en a fait déjà près de 400’. Sa seule satisfaction, les sourires.

Puis en 2014, d’un retour d’une sortie en mer, Yann Bucaille Lanrezac tombe sur Théo, un jeune de 20 ans souffrant de troubles autistiques. ‘Il m’a demandé si je pouvais lui trouver du travail. Je lui ai répondu que malheureusement non et il s’est mis en colère. Il m’a dit que ce n’était pas juste et que ce n’est parce qu’il était handicapé qu’il ne pouvait pas être utile' ».

Ouverture du coffee-shop à Rennes