Une belle-mère contagieuse

« Comme à son habitude, Marc enchaîne très rapidement les événements  : et hop, à la maison où l’on évoque la belle-mère fiévreuse ! Et hop, il la guérit et elle fait le service ! Je devine déjà les pensées de certains et je leur dis : Non, Jésus n’a pas guéri cette femme contre l’avis de Simon, son gendre, ni parce qu’il lui manquait une boniche… ».

Sur le blog de François, prêtre en Vendée