Que faire des demandes de baptême de personnes en situation matrimoniale irrégulière ?

La question n’est pas toute neuve. L’appel du Christ au baptême résonne large, il n’a pas de frontière, géographique ou culturelle, et les nouveaux convertis se trouvent parfois confrontés à de cruels dilemmes pour être candidats au baptême.

Que faire pour accueillir un candidat au baptême qui vit en situation de polygamie, dans une culture où cela est pratique courante, par exemple ?

Ces cas, peut-être un peu exotiques pour l’occident chrétien, sont pourtant de moins en moins l’exception. Comme l’écrit La Croix : « La hausse du nombre de catéchumènes adultes vivant des situations matrimoniales de plus en plus « complexes » pose de nombreuses questions aux responsables catholiques. »

Mais depuis Amoris Laetitia en particulier, des lignes, des approches pastorales surtout, peuvent bouger. C’est dans cet esprit que « L’Institut catholique de Paris (ICP) a choisi de prendre le sujet à bras-le-corps, en organisant mardi dernier [5 décembre] une journée d’études sur les « approches canoniques et pastorales concernant les situations matrimoniales » des catéchumènes. » La journée, organisée par par la faculté de droit canonique de l’ICP et le Service national de la catéchèse et du catéchuménat de la CEF, avait pour thème l’appel du pape François à trois attitudes : « accueillir », « accompagner » et « discerner ».

L’article de La Croix livre quelques témoignages des participants à cette journée d’étude.