27 recommandations pour améliorer l’intégration des réfugiés

Mercredi 13 décembre, le Service Jésuite des Réfugiés (JRS) a remis son rapport Pour une stratégie d’intégration des réfugiés au député LREM Aurélien Taché, chargé par le premier ministre d’écrire le chapitre Intégration des migrants ayant obtenu un titre de séjour du futur projet de loi immigration.

« La maîtrise de la langue du pays d’accueil est la condition première de la cohésion sociale, l’autonomie, puis l’intégration », rappelle d’abord le rapport.

Le deuxième chapitre traite de l’accès à la formation, visant à améliorer la reconnaissance des diplômes et des compétences des réfugiés. Parmi les autres points, on notera l’insistance sur l’accès à un parcours de formation renforcé sur la culture du pays d’accueil et l’accent mis sur la rencontre, car peu de réfugiés développent actuellement d’authentiques liens avec des Français. L’occasion de mieux connaître l’action des JRS et les enjeux actuels en matière d’intégration.

Lire la recension du rapport dans La Croix