Mettre nos voiles pour être sensible au vent

Selon Thérèse d’Avila, ‘La porte d’entrée pour l’union à Dieu, c’est l’oraison’, car il s’agit d’’un dialogue de commerce d’amitié seul à seul avec une personne dont on se sait aimé’.
Le père René-Luc utilise une parabole pour nous aider à comprendre ‘à quel point si on ne fait jamais oraison, si on ne découvre pas cette dimension fondamentale du coeur à coeur avec Dieu, on peut passer à côté de notre vie' ».

Père René-Luc sur Aleteia