Catholic workers

« Dans les années 1930, Dorothy Day fonde un journal, The Catholic Worker, qui a pour mission de mobiliser autour des luttes sociales de l’époque, comme la défense des droits sociaux des ouvriers. Ce journal devient ensuite un réseau de lieux de vie : progressivement des communautés se créent, rassemblant ceux qui sont en difficulté, des chômeurs, mais aussi des intellectuels qui, ensemble, partagent le désir d’une vie communautaire fraternelle.

[…] En France, nous avons tendance à séparer lieu de vie, lieu de formation et lieu d’élaboration d’actions. Dorothy Day nous invite à penser des lieux d’unification de la personne humaine dans ses différentes dimensions. Le projet du café-atelier Le Dorothy que nous portons ne s’adresse pas uniquement aux croyants : nous souhaitons proposer un lieu générateur de rencontres et de bien commun ».

Entretien avec Foucauld Giuliani dans La Vie