Zero déchet et sobriété heureuse

Un entretien intéressant à lire, publié sur le site Reporterre, sur le mode de vie zéro déchet. Reporterre a interrogé Béa Johnson, leader du zero waste, et qui a publié en 2013 un livre synthèse : Zero déchet. Si l’information ne manque pas actuellement sur cette démarche qui séduit toujours davantage, l’article a au moins l’avantage de la présenter sous un angle non moralisateur, comme un moyen d’habiter autrement le monde, une forme de sobriété heureuse. En droite ligne de l’encyclique du Pape François.

Nous avons adopté ce mode de vie pour des raisons environnementales, mais si on s’y tient, ce n’est pas pour des raisons politiques ou militantes. C’est tout simplement parce qu’on a découvert une vie meilleure, point barre.

S’engager collectivement pour une vie meilleure, n’est-ce pas un peu, quand même, faire de la politique ? Une forme d’engagement individuel et collectif (via des groupes, des réseaux, sur le web et via des associations) qui n’a pas fini de séduire, à en croire le nombre de supermarchés zéro déchets en cours de développement en France.

Source photo : Reporterre