Un 360 sur Jésus!


Nous avons failli prendre l’ascenseur avec Jésus. En tout cas, nous avons bu une coupe et pris un selfie avec lui. Au lancement. Et maintenant, on peut se payer Jésus. 10€, une affaire. Ouais… C’est limite. D’ailleurs Paul Piccaretta a largement participé à la réalisation de ce magazine a priori unique édité par Première Partie.

La Croix vous en dit plus long là (et lon laine). Mais, pour l’avoir eu entre les mains, c’est un magazine qui se mérite. Ah, bien sûr, il ne faut pas aller y chercher des analyses théologiques – ou à tout le moins pas seulement. L’objet du magazine n’est pas là : il s’agit de témoigner de la manière dont Jésus inspire aujourd’hui des personnes très différentes, des arts, de la cuisine, du sport (y’a rien sur les avocats ni sur les urbanistes, en revanche, faut qu’on en parle). Tous ne sont pas forcément baptisés, et tous ne sont pas nécessairement catholiques. Il y a même le témoignage d’un gars qui se balade nu et culotté. C’est aussi cela l’enjeu du machin, outre le fait de parler ad extra : vous venez comme vous êtes, et vous voyez comme ils sont, et comment Il parle au monde.