L’université et les pauvres

« La Journée Mondiale des Pauvres (le 19 novembre), proposée par le pape François, a-t-elle quelque chose à dire aux universités ? Entre ceux qui vivent dans la plus grande précarité, au jour le jour, dans les angoisses et la honte, et le monde universitaire aux langages et problématiques très élaborées, soucieux de prendre de la distance vis-à-vis de l’immédiateté, peut-on imaginer plus grand antagonisme ? Ne s’agit-il pas de deux planètes qui s’ignorent à peu près totalement ? L’une brillante de tous les feux de l’intelligence et l’autre qui ressemblerait plutôt à un trou noir… »

Billet d’Étienne Grieu sur centresevres.com