L’avocat, celui qui est appelé à l’aide

« Il n’y a pas des avocats de victimes. Il y a des avocats, point. Et comme disait Platon : ‘La perversion de la cité commence par le dévoiement des mots’. Nous sommes tous – normalement – des techniciens du droit, des artisans de la chose judiciaire. Nos clients nous mandatent pour gagner parce que nous sommes des professionnels, et nous gagnons sur le droit, pas sur l’émotion. Que l’on soit dans un dossier d’un côté ou de l’autre – et il faut pratiquer les deux parce qu’on respire mieux à deux poumons -, nous avons tous été appelés à l’aide par nos clients. C’est l’étymologie même du mot avocat (advocatus) et c’est là le seul honneur de notre robe ».

Entretien avec Maître Éric Morain dans Le Parisien