Dieu révèle ses mystères aux pauvres

« Rien ne la destinait à une telle vocation. Fille d’agriculteur et d’une ‘femme aux dons du cœur et de l’esprit’, heureuse d’être au foyer, elle s’imagine volontiers mère de famille nombreuse, à la campagne. Mais, à 11 ans, son cœur est touché sur les bancs de l’école. Elle y rencontre Alice, une jeune fille handicapée, qui subit les railleries de ses camarades. ‘Un jour où nous nous moquions d’elle, je l’ai vue recroquevillée près du radiateur. De grosses larmes coulaient sur son visage, alors qu’elle ne manifestait jamais aucune émotion. J’ai rejoint son cœur, sa souffrance d’indésirable. Je me suis dit que j’aimerais la consoler’. La jeune Marie-Hélène Matthieu en a la conviction : quand elle sera grande, elle choisira un métier où elle pourra venir en aide aux ‘enfants malheureux’.

Entretien avec Marie-Hélène Matthieu dans Famille Chrétienne

Le purgatoire est un lieu de grande espérance

« Le purgatoire est un lieu de grande espérance, de désir ardent, mais de souffrance et de tristesse, car les âmes se sentent sauvés et aimés de Dieu, mais sont tristes de son absence. Elles sont séparées de lui pour un temps plus ou moins long, sans doute analogue à celui d’ici bas, mais on est en dehors du temps. Sainte Catherine de Gênes a écrit un beau traité sur le purgatoire. Nous pouvons aider les âmes du purgatoire surtout par la sainte messe, nos communions, nos chapelets, les prières, les aumônes, les bonnes œuvres, les sacrifices et les indulgences. Ces dernières, sont le trésor des mérites infinis de Jésus, ceux aussi de la sainte Vierge, des Saints et des membres de l’Église, grâce à la Communion de saints, pour en faire profiter les âmes qui souffrent d’être séparées de Dieu ».

Homélie de don Carlo Cecchin

Décès du cardinal Panafieu

Le cardinal Bernard Panafieu est décédé dimenche 12 novembre au soir à l’hôpital de Carpentras (Vaucluse).
Né en 1931 à Châtellerault, ordonné prêtre en 1956 pour le diocèse d’Albi, il fut évêque auxiliaire d’Annecy en 1974, archevêque d’Aix-en-Provence et Arles de 1978 à 1994, évêque co-adjuteur de Marseille en 1994, il fut archevêque de Marseille de 1995 à 2006.
En octobre 2003, le pape Jean-Paul II le nomme cardinal, et il participa au conclave de 2005. Il s’était retiré en 2006 à l’institut Notre-Dame-de-Vie de Venasque.
Ses obsèques seront célébrés jeudi à Notre-Dame-de-Vie et il sera inhumé vendredi à 15h, dans le caveau des évêques en la cathédrale de la Major à Marseille.
Après son décès, on compte 5 cardinaux électeurs et 3 non-électeurs français.

Parole du jour

La Sagesse ne peut entrer dans une âme qui veut le mal, ni habiter dans un corps asservi au péché.

Sagesse 1

Chesterton : La Chose

« La Chose, pour les anglicans, c’est l’Église catholique, ‘poursuivie d’époque en époque, par une haine déraisonnable qui change perpétuellement de raison’.

Dans son ouvrage, Chesterton s’étonne, non sans malice, que ses compatriotes tiennent des positions diamétralement opposées à celles qui avaient conduit leurs aînés à la rupture avec Rome, sans pour autant avoir changé d’attitude avec cette dernière, toujours vouée aux gémonies… »

Recension toujours actuelle et transposable par Step de Boisse

Maîtres de doctrine, prêtres du culte sacré et ministres de gouvernement

De la renonciation d’un évêque à son office.

« Dans l’esprit du pape François, le principe de la limite d’âge est une invitation à considérer l’épiscopat ‘comme un service et non un honneur’. Les évêques qui sont les successeurs des apôtres sont maîtres de doctrine, prêtres du culte sacré et ministres de gouvernement (can. 375). Par la consécration épiscopale, ils reçoivent la charge de sanctifier, d’enseigner et de gouverner. Ce ministère, dit le Pape dans son rescrit de 2014 est un poids lourd. Il doit être considéré comme un service (diakonia) dû au saint peuple de Dieu (une expression chère au pape François). Ce service réclame toute l’énergie de celui qui y est appelé ».

Philippe de Saint-Germain sur Aleteia

Vol dans la cathédrale d’Angoulême

La couronne de Notre-Dame d’Obezine et plusieurs autres joyaux, en or et pierres précieuses, issus du trésor de la cathédrale d’Angoulême ont été dérobés ce week-end, dans la nuit de samedi à dimanche. Derrière eux, les casseurs ne laissent que bris de verre et tristesse. Ainsi qu’une vitrine vidée, fracturée avec violence, en plein centre de la belle pièce bleutée. Près d’un an jour pour jour après l’ouverture de la salle au grand public.

La Charente Libre

Revoici le projet d’accès payant aux églises

Stéphane Bern a relancé samedi le débat : pourquoi ne pas rendre payante l’entrée dans les cathédrales ? En charge depuis peu de la sauvegarde du patrimoine français et nommé directement par Emmanuel Macron, l’animateur de télévision a proposé un ensemble de mesures pour gonfler les budgets attachés à l’entretien et à la restauration des monuments.

On l’a peut-être oublié, mais le débat avait déjà eu lieu en 2014, Lire la suite