Pensée du jour

Nous, les chrétiens, sommes un surgeon, un greffon, et par la dimension universelle du salut offert en Jésus-Christ, nous avons reçu ce que la liturgie latine appelle l’israelitica dignitas, c’est-à-dire cette dignité d’appartenir maintenant à « la race choisie, la nation sainte, le peuple qui appartient à Dieu » (1 Pierre 2).

Philippe, cardinal Barbarin

Parole du jour

Ne savez-vous pas que vous êtes un sanctuaire de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous ?

1 Corinthiens 3

Évangéliques et catholiques : nos Églises se retrouvent

« Le pasteur Étienne Lhermenault s’est exprimé devant l’Assemblée des évêques réunie à Lourdes. Un symbole fort du chemin parcouru entre catholiques et protestants évangéliques.

‘Je suis reconnaissant de ce qui vient de se passer’. Étienne Lhermenault goûte encore l’événement. Président du Conseil National des Évangéliques de France (CNEF), le pasteur a délivré le 5 novembre un bref message (synonyme de sermon, dans la culture évangélique) aux évêques catholiques de France, réunis à Lourdes pour leur assemblée plénière. C’est la première fois qu’un représentant du protestantisme évangélique était reçu à cette occasion, avec le nom de délégué fraternel ».

Pierre Jova dans Famille Chrétienne

L’inflexibilité de Bloy et de Bernanos fait réfléchir

« C’est là que l’inflexibilité de Bloy et de Bernanos fait réfléchir. La question n’est pas, je traduis, de se trouver du côté du monde, mais de s’y trouver avec Jésus Christ. Et pour cela, il y a des ruptures nécessaires, des conversions, et même des polémiques, comme il y a des polémiques dans l’Évangile. Polémiques qui ne servent pas à rabaisser l’autre, mais à le faire émerger, ne serait-ce que pour découvrir la charte du Royaume, où se trouve exalté l’esprit de pauvreté ».

Gérard Leclerc sur france-catholique.fr

L’Europe : un enjeu pour les chrétiens

Logo-des-Semaines-sociales-de-FranceDepuis plus d’un siècle, les Semaines Sociales de France rassemblent plusieurs milliers de chrétiens autour d’un enjeu de société, à la lumière de la Pensée sociale de l’Eglise. Cette année, « Quelle Europe voulons-nous ? » est proposé au discernement des participants qui seront en novembre à Paris.

Le projet européen a réussi la prouesse de pacifier un continent qui n’avait jamais connu plus d’un demi siècle de paix. Aujourd’hui, en France et chez nos voisins, l’anathème et le slogan tiennent trop souvent lieu de débat. Le projet européen peine à rassembler : la montée du scepticisme et du rejet, nette en Grande-Bretagne, plus variable dans d’autres pays, ne permet plus d’entendre les raisons de l’adhésion.
Les Semaines Sociales de France se rappellent que le projet européen a été bâti grâce à des chrétiens engagés, qu’elles ont travaillé périodiquement le sujet, ce qui leur donne une légitimité pour établir un diagnostic et ouvrir le débat sur le projet européen. Elles s’appuient sur une année d’échanges organisés par les antennes régionales, les travaux et témoignages d’analystes et d’acteurs français et européens, celles des réseaux partenaires dont IXE (Initiatives de Chrétiens pour l’Europe). Après les élections en France, puis en Allemagne, le moment est propice pour intervenir dans un débat refondateur.

Lire la suite