Émeline, bienheureuse converse

« Émeline ne fut jamais sœur cistercienne mais seulement converse vivant selon la règle cistercienne et bien plus: d’une très grande pénitence, elle ne mangeait que 3 fois par semaine, allait pieds nus été comme hiver, portait le cilice, chantait des psaumes et priait toute la journée; elle avait des dons de prophétie qui faisaient courir toute la région pour la consulter ».

Sur nominis.cef.fr