Gaston Lagaffe et le travail vivant

« Franquin a fait de son personnage quelqu’un d’unique, qui met du sens dans ses activités, qui invente – c’est notable – toujours pour aider, et qui choisit la vie malgré ses échecs et ses maladresses puisque, curieusement, c’est un innovateur qui ne réussit jamais. Dans une époque qui idolâtre la performance et la technologie, il nous ramène à la modestie de ceux qui aiment créer des objets parce qu’ils sont utiles ou beaux ».

Pierre-Yves Gomez, Et la disruption fit irruption dans la BD