Oui, nous nageons en pleine folie !

« Emmanuel Macron serait-il devenu le président des riches ? En tout cas, l’expression lui colle désormais à la peau. Elle ne sera pas facile à détacher. Pour mieux comprendre ses erreurs, il devrait lire un petit texte étincelant. Il date de 1985, mais fut édité en français en 2011 sous le titre L’Art d’ignorer les pauvres. Son auteur n’est pas un néogauchiste ou un populiste, comme on dit maintenant. Il s’agit de John Kenneth ­Galbraith (disparu en 2006), considéré de son vivant comme l’un des plus grands économistes du XXe siècle. Ces pages nous aident à comprendre pourquoi nous nageons littéralement dans la folie ».

Jean-Claude Guillebaud, dans La Vie

Les cathos de gauche bougent encore

« On les dit souvent inaudibles, menacés d’extinction face au réveil des courants conservateurs. Mais les catholiques engagés à gauche n’ont pas dit leur dernier mot, regonflés par le message d’ouverture du pape François et ses prises de position sur l’écologie, les inégalités, les réfugiés ».

Sur France Soir

Une religieuse française déclarée Vénérable

« Le Pape a reçu en audience le 9 octobre 2017 le cardinal Angelo Amato, préfet de la Congrégation des causes des saints, l’autorisant à promulguer les décrets concernant neuf serviteurs de Dieu, dont une majorité est liée à la spiritualité franciscaine. Parmi eux, deux martyrs et quatre fondateurs, ainsi qu’une religieuse française, sœur Françoise du Saint-Esprit, née Caroline Baron ».

Lire sur Aleteia

Pensée du jour

Horreur d’un monde sans Dieu, sans stabilité ni mystère, qui se croit clair à lui-même, et qui va s’abîmant dans un devenir sans signification et sans issue, dum nu perenne cogitat. Désespoir atroce d’une société que les idoles temporelles ont séduite, et où meurt étouffée la mens avida aeternitatis.

Henri de Lubac

Parole du jour

Mais pour vous qui craignez mon nom,
le Soleil de justice se lèvera :
il apportera la guérison dans son rayonnement.

Malachie 3

Mgr Castet, évêque de Luçon, démissionne.

Le Pape François, a accepté la démission, de la charge d’évêque de Luçon que lui a présenté Mgr Alain Castet, fonction qu’il occupait depuis 2008.

 

Après avoir été éprouvé par des ennuis de santé récurrents, j’ai pris la décision devant Dieu, en accord avec mes conseils médicaux, de présenter au Saint-Père ma renonciation à la charge d’évêque de Luçon. Le pape a bien voulu l’accepter. Cette décision prend effet le jeudi 12 octobre à 12h.

Je confie chacun et chacune d’entre vous à la bienveillance de Dieu. Je garde la ferme certitude qu’Il accompagnera notre Eglise, lui donnant de rester fidèle à sa grande tradition de générosité apostolique.

Je ne doute pas que vous demeurerez en communion avec celui que le Saint-Père me donnera comme successeur.

Priez pour moi comme je prie pour vous.

+ Alain Castet

Evêque émérite de Luçon

Prions pour lui et pour le diocèse de Luçon.