Correction filiale : où se trouve vraiment le non respect de la Tradition ?

Une interview claire et nette à lire dans Famille Chrétienne, du père Thomas Michelet op., professeur à l’Angelicum, l’Université Pontificale Saint-Thomas d’Aquin à Rome. Où il ressort que les auteurs de la récente « Correction filiale » adressée au Pape n’ont pas été… très inspirés : « On prête au pape des propos qu’il n’a pas tenu ; ou s’il l’avait fait, on n’en donne pas les sources, ce qui ne permet pas de les vérifier. On est très deçà du minimum requis pour un travail universitaire ou journalistique. Ce n’est pas sérieux. ».

Quant au retentissement de ce texte : « Il y a la force du symbole, le chiffre sept ayant des résonances apocalyptiques. Sans doute aussi le fait qu’il s’agit d’une pétition que l’on peut signer sur un site internet dédié (233 signataires à ce jour). Mais souvenons-nous qu’une « supplique au pape François en vue du Synode » à l’initiative du cardinal Burke avait recueilli en 2015 près de 500 000 signatures… »

Bref, une tempête dans un verre d’eau ! A lire ici.