Nous sommes une génération d’abandonnés

« ‘Nous sommes une génération d’abandonnés, orphelins de nos origines’… À l’heure où la question de la procréation médicalement assistée revient sur le devant de la scène médiatique, la première génération d’enfants issus d’un don de gamète anonyme veut faire entendre sa voix. ‘Nous avons à présent un recul de plus de 40 ans sur ces techniques. L’ouverture de l’assistance médicale à la procréation implique au préalable le devoir impérieux de prendre en compte notre expérience, celle des parents et des donneurs’, scandent les membres de l’association Procréation médicalement anonyme (PMA) qui militent pour l’accès aux origines.

Agnès Leclair dans Le Figaro