CETA et antibiotiques

« Les antibiotiques utilisés au Canada comme promoteurs de croissance sont incorporés dans l’alimentation de manière systématique. Ils permettent en particulier de raccourcir les délais d’engraissement des bovins. Ce mode d’utilisation accroît substantiellement le risque d’antibiorésistance qui constitue un enjeu majeur du XXIème siècle.

En médecine humaine, les problèmes d’antibiorésistance sont bien plus graves aux Etats-Unis et au Canada qu’en Europe. On se demande même si ces pays n’ont pas tout bonnement baissé les bras dans ce domaine, ayant laissé leurs hôpitaux être envahis progressivement par des germes hautement résistants ».

Guy Grandjean sur Chroniques de l’anthropocène