L’amour, cette pathologie préoccupante

« Il y avait les hypersexuels frénétiques, les asexuels apathiques, on découvre grâce à Biba qu’il existe aussi les demisexuels. Une catégorie préoccupante : les individus qui en relèvent font en effet preuve d’un comportement pour le moins anormal.

Cette ‘orientation sexuelle méconnue’ est en effet bien étrange : les personnes atteintes par ce syndrome confient ne pas apprécier les ‘coups d’un soir’, et même ont du mal à ’embrasser une personne rencontrée cinq minutes auparavant’.

Les malheureux ! ».

Lire plus sur Aleteia