Vie monastique : des clés pour vivre ensemble

« Comment gérer les heurts et les crispations du quotidien, l’agressivité et les humeurs des uns, les travers des autres, éviter que s’instaurent au fil des ans des sentiments malveillants à l’égard du voisin de chœur, de table ou de chambrée, ou que deux frères ne se parlent plus ? Saint Benoît, qui considérait comme frères les moines d’une même communauté, avait anticipé, au VIe siècle, ces situations de conflit, et édicté dans sa Règle quelques principes fondamentaux, toujours valables ».

Lire l’entretien avec l’abbé d’En-Calcat