Jouer Benoît XVI contre François ? Un « fantasme » de « gens stupides » (Mgr Georg Gänswein)

Les récentes obsèques du cardinal dubitatif Joachim Meisner ont nourri les attentes de ceux qui attendent désespérément le signe du désaveu du pape François par Benoît XVI. Las, c’est encore raté.

La référence du texte du pape émérite à la fidélité du cardinal à la barque de l’Eglise même quand elle est sur le point de sombrer, reprise dans l’homélie, ne doit donner lieu à aucune interprétation contre François.

C’est ce que Mgr Georg Gänswein a souligné assez vivement dans le quotidien Il Giornale, comme le rapporte le site CruxNon seulement cette référence à la barque de Pierre est une référence classique utilisée régulièrement par Benoît XVI (notamment lors du Chemin de croix en 2005) comme par François, mais il a qualifié le fait d’utiliser le premier contre le second de « fantasme » nourri par des « gens stupides ». Ce qui, en langage d’Eglise, relève du fort et clair.