Le temps de vivre

Éloge du silence par le cardinal Sarah, éloge du Festina lente par Limite… les abus créent-ils la réaction ?

« Festina lente ! Hâte-toi lentement ! On connaît l’adage dont l’empereur Auguste fit sa devise. Notre agitation contemporaine est bien loin du mouvement tranquille prôné par Auguste. La devise des gesticulateurs qui nous gouvernent serait plutôt ‘Traîne-toi plus vite !’. Les oligarques passent, mais le système qu’ils dirigent n’en finit pas de mourir. On saute de meeting en meeting, d’avion en avion, de discours fracassants en tweets lapidaires, mais au fond rien ne change ».

Lire plus dans Limite