La police gaze-t-elle la nourriture et l’eau des migrants ?

 Alors qu’Edouard Philippe vient de déclarer : « nous ne sommes pas à la hauteur de ce que doit être la France », Libération rapporte des pratiques – dénoncées par les associations dont le Secours Catholique – qui seraient une véritable honte pour la France si elles étaient avérées :  la police gazerait les bidons d’eau et la nourriture pour empêcher les migrants de les consommer. Ce serait une étape supplémentaire dans les pratiques observées à Calais, telles que l’interdiction de distribuer de l’eau en pleine canicule y compris à des enfants.

Parmi les faits rapportés dans l’article:

En ce moment, c’est calme. Mais en mai-juin j’entendais tous les jours des témoignages sur des exilés empêchés de manger, des bidons arrosés de gaz, mais aussi les sacs de couchage. Une fois, un migrant a été aspergé de gaz sur la bouche.

ou encore :

Des exilés ont raconté aussi que la nourriture était touchée : le 5 juin, vers 20h30, un groupe d’une cinquantaine d’Afghans s’installe autour d’un plat de pâtes. «Un camion de CRS arrive vers nous et deux CRS gazent le récipient qui contient toute la nourriture pour le groupe», raconte l’un d’eux. «Pourtant nous étions tous calmes. En voyant qu’ils gazaient, on a eu peur et on s’est enfui.»

La préfecture nie ces pratiques, contraires à la dignité humaine et qui, véritablement, « ne [seraient] pas à la hauteur de ce que doit être la France ».