Pensée du jour

L’abbé prendra grand soin et se pressera avec sagacité et industrie pour ne perdre aucune des brebis à lui confiées.

Règle de saint Benoît

Parole du jour

J’ouvrirai la bouche pour des paraboles,
je publierai ce qui fut caché depuis la fondation du monde.

Matthieu 13

A quoi sert de regarder les étoiles ?

ob_41e2bb_eglise-bon-pasteur-ciel-etoiles-nz« Pourquoi se soucier des Lunes de Jupiter quand il y a des gens qui meurent de faim sur Terre ? » : c’est une des questions que pose le Frère jésuite, Guy Consolmagno, astronome à l’Observatoire du Vatican, dans une interview qu’il a donnée à Aleteia.

Le frère Consolmagno voit dans la taille vertigineuse de l’Univers, l’expression de l’immensité du pouvoir créateur de Dieu. Et malgré cette immensité, l’humanité, si petite est précieuse aux yeux de Dieu ! « C’est une vieille histoire, il suffit de relire le psaume 8« , dit-il en se référant aux versets : « Quand je considère tes merveilles, le travail de tes doigts, la lune et les étoiles, que tu as placées au firmament, qu’est-ce que l’homme pour que tu penses à lui ? »

Alors si d’aventure on avait des doutes, on peut se ruer sur le site l’Association française d’astronomie pour profiter seul ou accompagné de la 27e Nuit des Etoiles ! En particulier, on peut cliquer ICI.

Pensée du jour

Si un frère montre du mépris pour les prescriptions de ses anciens, ils l’avertiront en privé une première et une seconde fois. S’il ne s’amende pas, on le réprimandera publiquement devant tous.

Règle de saint Benoît

Parole du jour

Celui qui n’a pas de racines en lui est l’homme d’un moment :
quand vient la détresse ou la persécution à cause de la Parole,
il trébuche aussitôt.

Matthieu 13

Bob Marley doit-il tout à une religieuse ?

imagesC’est ce que l’on pourrait penser à la lecture d’un article tout récent du Pélerin retraçant la vie de Soeur Ignatius, dévouée à la jeunesse déshéritée de Jamaïque et trouvant dans l’éducation musicale un moyen d’élévation et un terrain de liberté pour les jeunes dont elle avait la charge, avec des effets qu’elle n’avait pas imaginés à l’origine :

Quelques élèves formés par sœur Ignatius découvrent le nyahbinghi et décident de le rehausser par le savoir-faire musical qu’ils ont acquis à l’Alpha Boys’ School. Ce rapprochement de style accouche du ska : mesure saccadée, fusion entre le rythm and blues d’influence américaine et le nyahbinghi, il est considéré comme la première musique purement jamaïcaine. […] À la fin des années 1960, répondant au goût du public, le ska ralentit son rythme endiablé et devient le reggae, musique engagée portée principalement par des chanteurs rastas.

De la générosité au service de l’autre, au nom du Christ, qui a marqué l’histoire de la musique ! C’est à découvrir ICI.

Emmanuel Macron et l’enracinement catholique

Un certain esprit polémique français et une habitude catholique chagrine risquent de nous faire passer à côté de l’événement : le discours prononcé par Emmanuel Macron lors de l’hommage au Père Hamel évoquait une forme de connaturalité de la France, sa république, et du christianisme, marquant un changement radical de ton.

C’est notamment ce qu’expliquent Jean-Louis Schlegel et Philippe Portier à La Croix.Lire la suite

Pensée du jour

La prière doit être brève et pure, seul un sentiment d’inspiration divine peut nous la faire prolonger.

Règle de saint Benoît

Les croyants sur le front de la paix

Europeancitizensprize1Le souvenir de la mort brutale du Père Jacques Hamel il y a un an nous renvoie à l’engagement de tous les chrétiens et au-delà de croyants au service de la paix dans le monde. Entre autres et par trois fois les derniers mois, leur engagement a été publiquement reconnu.

Il en est ainsi du Père Tvrtko Barun (photo), jésuite, qui a reçu mi-juillet du Parlement européen le Prix du citoyen européen, pour son engagement en faveur des réfugiés. Responsable du Service jésuite des réfugiés pour la région Europe du Sud-Est et réfléchissant sur le caractère humanitaire de la congrégation jésuite, il dit (source : JRS) :

Notre œuvre est basée sur les valeurs de l’Evangile. Je crois qu’être  ouvert aux autres et aux différents est un défi pour tout le monde, indépendamment de sa foi. Les mots du Christ nous aident certes à rendre plus facile le choix de cette ouverture.

Il est encore ainsi du rôle prépondérant des religions en faveur de la paix, reconnu par l’ONU dans le cadre du Plan d’action de Fès publié au même moment. Comme le rapporte Radio Vatican, il a été salué par Mgr Auza, observateur permanent du Saint-Siège à l’ONU.

Il en fut encore ainsi au printemps, quand le Quai d’Orsay, en établissant un protocole officiel de coopération avec la Communauté de Sant’Egidio, reconnaissait le rôle majeur de ces chrétiens dans la construction de la paix en CentrAfrique et dans la prise en charge des réfugiés du Proche et du Moyen-Orient.

Rendons grâce pour cela et essayons d’y contribuer là où nous sommes et à notre niveau.

Emmanuel Macron au Père Jacques Hamel

16008438-21008439Le Président de la République Emmanuel Macron a participé ce jour aux commémorations de l’assassinat du Père Jacques Hamel, il y a un an. On peut prendre le recul de rigueur face aux paroles d’un homme politique, dont on ne peut douter de l’intelligence de situation. Pour autant, ses paroles sont suffisamment rares pour qu’on les lise :

Car elle est là, elle est là aussi la force de notre nation, dans cette capacité à entendre et faire siennes les paroles de fraternité et de charité que l’Eglise de France prononça voici un an ; dans cette capacité à réunir autour du corps supplicié d’un prêtre l’imam, le pasteur et le rabbin.

A découvrir in extenso ICI

A lire aussi l’homélie de Mgr Lebrun (par LA) :

Le Père Hamel parle encore. Sa vie, sa mort parlent bien au-delà de ce qu’il aurait pu imaginer. Sa vie, sa mort, parlent, inspirent mais aussi crient. Sa vie, sa mort s’adressent à chacun d’entre nous selon sa propre vie, selon ses propres questions ou ses convictions.

 

 

 

« Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu pour avoir un curé noir ? »

12503354_xlNon, ce n’est pas le titre d’un film mais d’un documentaire diffusé tout récemment sur France 3 et aussi la citation d’une lettre de protestation adressée à l’Archevéché de Strasbourg après la nomination d’un prêtre togolais dans la campagne alsacienne … On peut craindre au début un traitement journalistique caricatural (les cathos, les Alsaciens, …) ou un hors-sujet (pourquoi les campagnes alsaciennes votent Front National ? …). Et pourtant, ce portrait croisé de deux cousins togolais, l’un prêtre, l’autre pasteur, nommés dans la ruralité alsacienne, nous disent beaucoup de leur engagement, de ce qu’accueillir l’étranger veut dire et ce que cela veut dire pour lui, et plus concrètement des efforts que nous faisons plus ou moins dans nos propres paroisses, que notre prêtre soit noir, nouveau ou non … Un beau travail de journalisme aussi, au passage, ouvert, à l’écoute et qui donne pour une fois un beau visage de nos églises !

A découvrir et partager … vite car le replay devrait être fermé dans cinq jours !

 

 

Parole du jour

Cette génération mauvaise et adultère réclame un signe,
mais, en fait de signe,
il ne lui sera donné que le signe du prophète Jonas.

Matthieu 12

Jimmy, fils de pute

« Chacun doit porter sa croix, je devais porter la mienne. Je suis persuadé qu’Il existe, sinon je n’aurais jamais réussi ma vie. Tout était fait pour détruire ma vie, et à chaque fois, quelque chose m’a remis dans un chemin plus juste ».

Lire sur sans-a.fr

 

Ne me transformez pas en comédien catholique

« Cependant, Claude Rich — dont la mère espéra un temps qu’il devienne prêtre — veillait à bien séparer sa vie publique de sa foi privée. ‘Ne me transformez pas en comédien catholique. Je veux rester un acteur qui puisse jouer tour à tour un salaud ou un saint’, déclarait-il aussi à La Croix au printemps 2006″.

« Je n’ai jamais été un saint », ajoutait-il avec une pointe de regret teinté d’ironie. Catholique convaincu, il confessait avoir rêvé de jouer Charles de Foucauld dont il a longtemps gardé la photo dans son portefeuille en raison de « son besoin d’absolu ».  (Le Monde)

RIP Claude

 

Pensée du jour

N’imaginons pas que l’amour, pour être authentique et brûlant, doit être forcément extraordinaire ! Non, ce dont nous avons besoin dans notre amour, c’est le désir soutenu d’aimer.

Mère Teresa

Parole du jour

Si vous aviez compris ce que signifie :
Je veux la miséricorde, non le sacrifice,
vous n’auriez pas condamné
ceux qui n’ont pas commis de faute.

Matthieu 12

Avortement : comparaison de lois au Sénat

« Le Sénat présentait hier un document de travail informatif, qui précise d’emblée qu’‘il ne contient aucune prise de position susceptible d’engager le Sénat’, sur les législations comparées de 8 pays concernant l’IVG. Les pays : l’Allemagne, la Belgique, l’Italie, la Suède et la Suisse, choisis parce qu’ils avaient fait soit des choix législatifs comparables à ceux de la France ; le Texas aux États-Unis parce qu’ils la limitent fortement ; l’Irlande et la Pologne parce qu’ils ont mis en place des lois restrictives ».

Lire plus sur Gènéthique 

Violeur, assassin d’enfant, désormais « aumônier ». Doit-il être exécuté ?

America Magazine rapporte le cas de ce prisonnier, qui doit être exécuté dans six jours. Il conjugue les extrêmes. Il a probablement commis ce que l’on peut imaginer de plus odieux : violer et battre à mort un enfant de trois ans. Vingt ans plus tard, il est devenu l’aumônier officieux de sa prison, servant à la messe, aidant ses codétenus.

Jusqu’où va le pardon ? Jusqu’où défend-on la vie ? La défense de la vie est-elle vraiment toujours inconditionnelle, comme on l’affirme ? Ce n’est pas un cas d’étude, c’est la vie d’un homme. Le pape, lui, a souligné il y a deux mois que « de nos jours, la peine de mort est inacceptable, quelle que soit la gravité du crime commis ».

Parole du jour

Prenez sur vous mon joug,
devenez mes disciples,
car je suis doux et humble de cœur,
et vous trouverez le repos pour votre âme.

Matthieu 11

Pensée du jour

Pour exprimer la foi dans le mystère de la présence réelle de Jésus, Verbe Éternel, dans l’Eucharistie, la prosternation vaut tous les discours.

Dom Dysmas de Lassus

Jouer Benoît XVI contre François ? Un « fantasme » de « gens stupides » (Mgr Georg Gänswein)

Les récentes obsèques du cardinal dubitatif Joachim Meisner ont nourri les attentes de ceux qui attendent désespérément le signe du désaveu du pape François par Benoît XVI. Las, c’est encore raté.

La référence du texte du pape émérite à la fidélité du cardinal à la barque de l’Eglise même quand elle est sur le point de sombrer, reprise dans l’homélie, ne doit donner lieu à aucune interprétation contre François. Lire la suite

Pensée du jour

Pour trouver Dieu il faut être heureux
Car ceux qui par détresse l’inventent
Vont trop vite et cherchent trop peu
L’intimité de son absence ardente.

Rainer Maria Rilke

L’Apocalypse à Saint-Émilion

« Ce texte est extraordinaire et d’une grande richesse. Le sujet est tout à fait contemporain, c’est le dévoilement du combat entre le bien et le mal, un combat qui semble perdu d’avance mais qui, au bout du compte, finit bien ! C’est donc un véritable message d’espérance contrairement à l’idée communément répandue d’une Apocalypse synonyme de destruction et de fin du monde que certains aiment à prédire régulièrement ».

Entretien avec François Peltier, artiste-peintre

En souvenir du passé

« Pourquoi donc prendre la peine d’évoquer ici ces anciennes barbaries ? Pour montrer que si nous y avons renoncé, il nous en reste des traces et des envies au tréfonds de nous-mêmes. Certes, nous nous contentons le plus souvent d’exécutions symboliques. C’est-à-dire médiatiques ».

Jean-Claude Guillebaud dans La Vie

Mar Moussa. Un monastère, un homme, un désert

« Le Père Paolo Dall’Oglio a donc voulu dialoguer avec Daech ; trois fois il est allé frapper à leur porte et, à la troisième, on ne l’a plus jamais revu…

Cet homme est quelqu’un d’unique, dit Guyonne de Montjou.

Où qu’il soit, dit-elle au micro de Sébastien de Courtois, c’est un homme dont la route a été entière… »

Écouter sur France Culture

La menace de l’Intelligence Artificielle

« ‘Je n’arrête pas de sonner l’alarme, mais jusqu’à ce que les gens voient vraiment des robots tuer des personnes, ils ne sauront pas comment réagir, tellement ça leur paraît irréel’, a assuré Elon Musk. ‘Je travaille sur des formes très avancées d’intelligence artificielle, et je pense qu’on devrait tous s’inquiéter de ses progrès' ».

Lire dans Le Figaro