Une statue en l’honneur d’un SDF

« Gabriel — ou Gabi pour ceux qui le connaissaient — est en effet lié de manière très particulière à la paroisse des Batignolles. Gabriel, dont le prénom originel est Djamel, était un Algérien atterri dans la rue suite à un divorce compliqué. Homme robuste au fort caractère, il était devenu une icône du quartier, et chacun, pour l’avoir croisé au moins une fois, savait qu’il était franc, original et un peu bourru.

C’est en partageant un café avec l’équipe de maraude de la paroisse, devant le square des Batignolles, qu’il a immédiatement demandé à être baptisé. Djamel a alors changé de prénom, mais aussi de vie et de comportement. Il témoignait de manière ouverte et amicale de sa conversion, emmenait presque de force ceux qu’il croisait réciter un Ave Maria dans l’église. ‘Mais entrez ! N’ayez pas peur ! Ici vous êtes chez vous ! C’est la maison de Dieu !’, s’enthousiasmait-il.

Décédé il y a trois ans, sa dépouille a été rapatriée en Algérie, et son absence a laissé dans le quartier et dans le cœur des paroissiens, un grand vide. Cette statue est désormais là pour que chacun se rappelle l’histoire touchante de cet homme que Dieu est venu toucher et apaiser ».

Lire plus sur Aleteia