Le relativisme, la nouvelle religion d’État britannique

« C’est une première. Un choc considérable pour la vieille Angleterre. Tim Farron, 47 ans, dirigeant du parti libéral-démocrate, troisième mouvement politique britannique après les conservateurs et les travaillistes, a présenté sa démission au nom de sa foi chrétienne. Dans une lettre ouverte très personnelle, publiée le 14 juin par l’hebdomadaire conservateur The Spectator, le député de Westmorland-and-Lonsdale, dans le comté de Cumbria, à la frontière écossaise, explique qu’il lui est devenu impossible de continuer à diriger son parti. ‘Je me suis trouvé déchiré, entre mon désir de vivre en chrétien fidèle et être dirigeant politique’, écrit-il, en espérant qu’une ‘meilleure personne, plus sage, saura mieux que moi rester fidèle au Christ tout en dirigeant un parti, dans le contexte actuel' ».

Pierre Jova dans Famille Chrétienne