Aux âmes bien nées…

« Je suis jeune, il est vrai; mais aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années ». Chacun ou presque connaît par cœur ces quelques mots mais nombreux sont ceux qui se souviennent surtout que la valeur n’attend point le nombre des années, oubliant peut-être qu’il faut encore que l’âme soit bien née.

Sous la signature de Frédéric Mounier, La Croix nous présente Quentin de Veyrac à l’occasion de la sortie de son livre « A l’école des plus pauvres » – que l’on connaît bien aussi, disons-le – et notre âge à peine avancé nous permet déjà de dire que tout n’est pas foutu, y’a des #ptitsjeunes qui envoient.

À la lumière de ce qu’il a vécu durant ce périple, son credo prend forme : « S’accepter vulnérable, fragile. C’est en recevant qu’on devient capable de se donner. C’est Dieu qui le fait. Ceux que nous avons rencontrés ont accepté de se tourner vers Dieu pour recevoir ce qu’ils peuvent donner. Il faut aller à cette source, suivre le Christ, renoncer à ce que j’avais imaginé faire sans Dieu. »

Bonne route, Quentin !