Adopter des enfants handicapés

« ‘C’est un choix de vie totalement assumé. Ce n’est pas toujours évident, mais quand Rose est fière d’un dessin ou quand Maxime vient se coucher en boule sur nous en riant, ça reste le plus beau moment du monde’, confie Vincent Robichaud, qui a adopté avec son conjoint deux enfants ayant une déficience intellectuelle et physique. La directrice générale de l’Association Emmanuel, Catherine Desrosiers, explique à Isabelle Craig les défis qu’ont à relever ces familles adoptives ».

Voir plus sur radio-canada.ca