GPA : de 60 000 à 150 000€ le prix du bébé à Bruxelles

« Il faut avoir fait l’expérience de cette foire-expo de la vente d’enfant, pour comprendre la fiction que représente la pratique des mères porteuses éthiques. Légaliser le marché de la GPA avec un cadre strict est une fiction. Le déséquilibre entre l’offre et la demande est bien trop important ».

Xavier Lombard sur lefigaro.fr