La pornographie change la réalité des femmes et des jeunes filles

Manifeste pour que le féminisme s’engage dans le combat contre la pornographie.

« Les gens continueront à nier l’existence de la culture pornographique et les désastres qu’elle crée, mais la réalité est juste en face de nous. Les statistiques nous apprennent des choses au sujet de l’expérience de la vie dans un corps d’adolescente qui ne peuvent pas être ignorées. La culture pornographique est en train de changer la réalité des femmes et des jeunes filles ».

Laurie Oliva sur Ressources Prostitution

Nous savions que nous étions dans la main de Dieu

« C’est la grâce qui m’a permis de tenir, en plus du soutien de nos proches. Nous savions que nous étions dans la main de Dieu, Lui qui s’était engagé avec nous dans le sacrement du mariage. J’ai expérimenté avec Léonard cette grâce de vivre au jour le jour, en sachant m’émerveiller de choses admirables. En une seconde, vous vivez à la fois la beauté de la vie et son âpreté, sa dureté. Beauté, lorsque je voyais Léonard dans son fauteuil, un enfant sur ses genoux, deux autres derrière en roller, et le quatrième sur sa trottinette. Dureté d’être au four et au moulin, en permanence sollicitée, et de contempler son corps amaigri qui se dirigeait vers la mort ».

Axelle Huber sur lavie.fr (édition abonnés)

Pensée du jour

Priez pour paix, douce Vierge Marie,
Reine des cieux, et du monde maîtresse,
Faites prier, par votre courtoisie,
Saints et saintes, et prenez votre adresse
Vers votre Fils, requérant Sa hautesse
Qu’il Lui plaise Son peuple regarder,
Que de Son sang a voulu racheter,
En déboutant guerre qui tout dévoie ;
De prières ne vous veuilliez lasser :
Priez pour paix, le vrai trésor de joie !

Charles d’Orléans

Parole du jour

Ils affermissaient le courage des disciples ;
Ils les exhortaient à persévérer dans la foi en disant :
« Il nous faut passer par bien des épreuves
Pour entrer dans le royaume de Dieu ».

Actes 14

Le 16 mai 1160, saint Thiébaut mourait à Gubbio

« Le 16 mai 1160, l’évêque Ubaldo Baldassini, qu’on appelle saint Thiébaut en France, mourait à Gubbio (Ombrie). Avant de trépasser il avait demandé à son serviteur de prendre le moment venu son anneau. Mais le doigt vint avec la bague. Le serviteur rangea l’ensemble dans le pommeau de son bâton de marche et prit la route des Pays-Bas dont il était originaire. Pris de fatigue sur les rives de la Thur, il s’assoupit au pied d’un sapin contre le tronc duquel il avait posé son bâton. Le soir venu, quand il se réveilla, il lui fut impossible de reprendre le bâton : il s’était soudé à l’arbre. Non loin de là, le comte de Ferrette aperçut depuis le château voisin de l’Engelbourg trois lumières s’élever au-dessus du sapin. Il accourut et, miracle, parvint à détacher le bâton dont le pommeau s’ouvrit livrant la relique. Il fit édifier une chapelle à cet endroit. C’est autour de ce sanctuaire que Thann se développa ».

Lire plus sur dna.fr

Au milieu de la tristesse et de la colère

« Dérobée dans la nuit de vendredi à samedi au cœur du sanctuaire marial, la couronne de la Vierge de Fourvière, forgée à la fin du XIXe siècle grâce aux dons de bijoux des familles lyonnaises, est un morceau du patrimoine lyonnais. Au milieu de la tristesse et de la colère, les responsables du lieu de pèlerinage appellent malgré tout à l’espérance ».

Mahaut Herrmann sur lavie.fr