Pour Mgr Berthet, voter c’est espérer

Suivant la ligne de la CEF, Mgr Berthet, évêque de Saint-Dié (Vosges) et récemment nommé Président du Conseil pour l’Unité des chrétiens et les relations avec le judaïsme ne donne pas de consigne de vote. Il publie néanmoins un court communiqué quelques jours avec le second tour de l’élection présidentielle.

Extrait : « Dans les tout prochains scrutins, le simple fait de voter sera d’abord un refus du désabusement et du désengagement citoyen, un acte de foi dans la vitalité possible de notre démocratie. Mais notre espérance ne s’arrête pas là ; il me semble qu’elle peut s’incarner dans une confiance réaliste et créative en l’avenir de notre société. […] Nous devons refuser résolument de fermer notre porte à ceux qui ne savent plus où vivre, tout en maintenant fermement les exigences d’une vraie intégration. »

Et il conclut : « En tant que chrétien, pasteur et citoyen, j’ose poser ces actes d’espérance, en souhaitant qu’ils inspirent l’expression de notre devoir civique.« 

Lire le communiqué en intégralité…