Vivre ensemble dans le respect de chacun


Mgr Stanislas Lalanne a pris position dans le débat présidentiel. Au terme de sa déclaration, il conclut ainsi :

L’attention aux deux points fondamentaux – respect inconditionnel de tout être humain et recherche ensemble du bien commun – font que je ne peux pas voter pour une candidate porteuse d’un projet de société marqué par le rejet de l’autre et l’isolement de la France.

J’attends, en particulier, d’un président de la République qu’il œuvre à rétablir la confiance, la confiance entre tous ceux qui habitent en France et la confiance des Français en leur pays. Qu’il soit attentif au respect de la vie, à toutes les fragilités et pauvretés. Qu’il ait le souci que la France soit une terre où il fait bon vivre pour tous en recherchant inlassablement une meilleure justice sociale.