Mort, car beaucoup trop catholique

« Marcel Callo devient rapidement une cible de la Gestapo : la JOC était alors considérée comme une organisation secrète par les nazis et avait été interdite par la loi.

Le 19 avril 1944, Marcel est arrêté pour cette raison. Ses ravisseurs lui précisent ce qu’on lui reproche : il est beaucoup trop catholique. Marcel est déporté au camp de concentration de Mauthausen, en Autriche. Il est forcé d’y travailler douze heures par jour, affamé et battu à répétition. Il contracte la tuberculose et la dysenterie. Il meurt le 19 mars 1945, en la fête de saint Joseph, à l’âge de 24 ans ».

Lire plus sur Aleteia