Nous sommes tripotés chaque matin par l’idée du prafisme

« Tel Alain Juppé se tâtant ostensiblement pour savoir s’il céderait à la tentation de Venise, nous sommes tripotés chaque matin par l’idée du prafisme. C’est une grande tentation, à laquelle il est possible de se soustraire en gigotant un peu dans l’existence. La praf attitude consiste à considérer d’un œil las la vacuité du monde et à n’en avoir plus rien à faire. Ou carrément plus rien à foutre, si l’esprit du punk est encore accroché à vous comme une épingle à nourrice ».

Pascal Paillardet, dans La Vie